Centaures de Furietti – Ferdinando de Luca - 20e siècle

Bronze à patine brune.

Les Centaures de Ferdinando de Luca sont des reproductions en bronze des sculptures en marbre noir découvertes en 1736 par Monseigneur Furietti dans la villa Adriana à Tivoli (villa bâtie au IIe siècle par l’empereur Hadrien). Le cardinal passionné d’archéologie garde les deux sculptures jusqu’à sa mort en 1764. Ses héritiers les vendent alors et elles rejoignent les musées du Capitole à Rome sous le nom de Centaure de Furietti en l’hommage à leur découvreur.

Également connus sous les noms de Vieux Centaure et Jeune Centaure, ces sculptures datables de la période hellénistique ou romaine, évoquent les tourments liés à l’âge et l’allégresse de la jeunesse. Leurs humeurs contrastées sont destinées à rappeler la vision de l'âme troublée dans la douleur ou élevée dans la joie, thèmes du Phèdre de Platon et de la poésie hellénistique.

Véritable emblème de l’Antiquité, ces sculptures deviennent « iconiques » à travers les nombreuses reproductions en bronze réalisées dès le XVIIIe siècle et surtout au XIXe siècle pour les voyageurs du Grand Tour. On retrouve les Centaures Furietti dans de nombreux jardins et palais ; une réplique en marbre blanc est placée dans les jardins du Grand Trianon à Versailles, une paire en bronze à l’entrée du Château de Malmaison.

 

Ferdinando de Luca, sculpteur italien du XXe siècle passionné par l’Antiquité grecque et romaine, nous offre ici des Centaures de taille rarement égalée et qui sont les œuvres les plus spectaculaires de son corpus. Elles sont signées sur la terrasse.

 

Jeune Centaure : H. 157 cm, L. 108 cm, P. 40 cm

Vieux Centaure : H. 136 cm, L. 100 cm, P. 40 cm

55 000 €