• Instagram
  • Facebook

Portrait d’Euclide - Attribué à Abraham Bloemaert (1564 - 1661)

Huile sur toile marouflée sur panneau.  
Une prudente hypothèse de lecture nous conduit à identifier notre personnage avec le mathématicien grec, Euclide, auteur des fameux Éléments, qui aurait vécu et professé à Alexandrie sous Ptolemée 1er entre 323 et 285 av. J.-C. 
Il porte la barbe des philosophes et des savants ; le 1er livre des Eléments traite du triangle ; mu et oméga sont des lettres utilisées en démonstration ; l'Euclide mathématicien a peut-être été confondu ici avec Euclide, l'archonte de 403 av J.-C. qui introduisit précisément l'usage de l'oméga dans l'alphabet athénien. 
Les trois M gravés sur la pyramide restent un mystère…
Jointe à ce décorum géométrico-mathématique, la couronne de feuilles de vigne qui coiffe notre savant constitue une clause de style "à l'antique" et une évocation à Dionysos, ici Dieu des mystères.
En tout cas, cette image souscrit à l'iconographie que la Renaissance a donnée du mathématicien.

Nous avons choisi de vous présenter l’œuvre dans un large cadre à casseta italien en bois doré de la fin du 18e siècle.


Dimensions : 82 x 67 cm la vue – 105 x 91 cm avec le cadre

Abraham Bloemaert, (Gorinchem 25.12.1564 Utrecht 27.01.1651) reçoit une formation artistique initiale de son de père Cornelis, sculpteur et architecte. Il étudie ensuite la peinture auprès d’artistes qui ne marqueront pas l’histoire ni sa production. Puis, entre 1681 et 1683, il séjourne et peint à Paris. Enfin, il s’installe définitivement à Utrecht, où il sera doyen de la Guilde de Saint Luc. Bloemaert est un artiste complet ; il peint, dessine et grave des sujets historiques ou allégoriques, mais aussi des paysages où la nature est sublimée. Il est un peintre majeur de son temps.
Dans les années 1620, ses élèves Gerrit van Honthorst et Hendrik Terbrugghen rentrent d’Italie, ramenant avec eux le caravagisme. Aspiré par l’engouement général, Abraham Bloemaert emprunte cette nouvelle voie artistique durant un certain temps. Mais il revient rapidement à une expression classique élégante qui caractérise son œuvre. Son influence, au-delà de ses élèves Jan Both ou Jan Baptist Weenix, est perceptible dans les œuvres de nombreux contemporains et suiveurs.

6 800€